top of page

LA PEUR DE SORTIR DU CONFINEMENT

Après avoir passé deux mois chez nous, nous sommes de nouveau autorisés à sortir mais voilà… certains sont maintenant angoissés et ont peur à l’idée de remettre le nez dehors ! Pourquoi ?


Premièrement, don’t panic ! Quelques personnes m’ont dit avoir peur de sortir et elles se demandaient si c’était normal, si elles n’étaient pas bizarres… Non, pas du tout ! Tout comme le confinement a des effets sur nous, le dé-confinement aussi.

Petit rappel : Ces deux derniers mois ont été très particuliers pour nous tous… Certains ont pris du temps pour eux, ont été malades ou ont pu perdre un proche, certains ont du s’occuper de toute la famille, d’autres aller au travail la boule au ventre ou arrêter de travailler, certains encore ont pu subir des violences, ont vu (et encore maintenant) leurs économies et business en péril... bref, chacun a vécu cela à sa façon et il y a autant d’histoires différentes que de personnes.


Dans votre bulle

Pour beaucoup, cette période a été très difficile, sortir sera peut-être alors synonyme de délivrance. Pour d’autres, cela s’est, dans l’ensemble, plutôt bien passé.

En restant chez vous, vous avez eu l'occasion de prendre un peu de temps, en couple ou seul(e), d’être en famille, vous avez crée votre cocon, votre cabane tout en sécurité.

En sortant de nouveau, il est tout à fait possible de se sentir anxieux, d’avoir peur d’être contaminé, de revoir du monde, de prendre les transports en commun, d’aller au travail…

Tout cela est normal, dans le sens où, comme expliqué dans mon article: réaction du cerveau confiné, nous pouvions nous sentir déprimés, anxieux etc. À cela s’ajoute également les messages officiels contradictoires et une incertitude face au futur…


Syndrome de la cabane

Le syndrome de la cabane (ou cabin fever), n’est ni une maladie, ni inquiétant!

Il s’agit d’un état émotionnel connu depuis le XXème siècles. À l’époque, il avait été observé chez les chasseurs d’or aux USA ainsi que chez les personnes qui gardaient les phares. Ces personnes restaient enfermées, loin de la civilisation pendant des mois et pouvaient ressentir de l’anxiété à l’idée de retrouver une vie sociale.

Aujourd’hui, ce syndrome a été de nouveau observé en Chine et en Espagne. Il se traduit par de la fatigue, des difficultés à se lever le matin, de la tristesse, une humeur déprimée, une irritabilité, une perte de patience voire un état dépressif.

Vous l’aurez compris, cette peur de sortir à nouveau peut se manifester sous diverses formes…


Comment faire

Tout d’abord, soyez bienveillants envers vous-même, prenez votre temps !

Si vous avez peur de sortir de nouveau, avancez petits pas par petits pas.

Commencez par sortir dans des lieux peu fréquentés, dans la nature, dans votre quartier. Allez faire quelques promenades près de chez vous.

Si vous n’avez pas gardé votre réveil pendant le confinement, mettez-le à nouveau et couchez vous à une heure raisonnable.

Evitez, si possible, les informations anxiogènes qui tournent en boucles…

Retrouvez des amis pour commencer, en petit groupe (moins de 10 ;) ), puis essayez chaque jour de vous donner un nouvel objectif à atteindre :

  • aller à plus de 3 km

  • voir deux personnes

  • entrer dans un magasin peu fréquenté

  • prendre la voiture

  • etc..

Petit à petit, vous verrez, cela sera de plus en plus facile !

Vous pouvez aussi vous aider des conseils de cet article pour mieux comprendre l'importance de maintenir son rythme biologique.


Si vraiment vous n’arrivez plus à sortir de chez vous, que vous êtes paralysés, que cela provoque des crises d’angoisses, demandez de l’aide à un proche ou à un professionnel.

Cet article a pour but de rassurer les personnes qui se sentent anormales par rapport au fait d’avoir peur de sortir, sachez que vous n’êtes pas seul(e) et que vous faites de votre mieux au vu des circonstances inédites.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page